An Interview With...




What's New

Our Team

Our Friends

Interviews

Activities

Resources

Ask Experts

Our Mission

 

Sebastien Babolat

Cannes, France

Où es-tu né et où as-tu grandi ?

Je suis né à Cannes, et j’ai grandi à Cannes ou dans les environs, dans un rayon de 20 kilomètres de là où je suis né.  Je suis vraiment content d'avoir passe ma jeunesse prés de Cannes, car nous avons tout ce qu’il nous faut : la mer, la montagne et plein de touristes qui parlent tous différentes langues.  Ce fut une très bonne opportunité pour s'ouvrir sur le monde.

As-tu vu des célébrités (a cause du festival du film) ?

J’ai déjà rencontré des célébrités, en marchant dans la rue après l’école.  Mais par la force de l'habitude on ne s'en préoccupait pas trop.  Après tout on les voyait tous les ans, presque aux mêmes endroits (et à cette époque, ce la ne m’intéressait pas beaucoup !).

Quels étaient tes activités préférées quand tu étais plus petit ?

Quand j'étais plus petit, ce que je préférerais, c’était de courir.  J'ai grandi en bordure d’une forêt et je passais mes journées à marcher, à courir ou à faire du vélo dans les bois !  J'habite un petit village situé à 15 minutes de Cannes.  J'y suis arrivé quand j'avais 6 ans.  Mon village s'appelle les Adrets de l’Esterel (les Adrets, ca veut dire le cote Sud d’une colline, là où il y a le plus de soleil !).  C'est perdu au milieu de la forêt et il y a 2000 personnes qui habitent le village.  J'aime beaucoup car c'est calme et tout le monde se connait.  Ce qui est bien c’est que nous ne sommes pas très loin de Cannes ou de Nice, mais au moins, personne ne vient et ce n'est pas trop bondé de monde pendant l’été (la saison estivale).

A quel moment as tu commencé à apprendre l'anglais ?

J'ai commencé à apprendre l’Anglais quand j'avais 9 ans (3rd grade).  La prof nous a chantée des chansons, nous a appris l’alphabet et les chiffres/nombres.  Et puis depuis ce moment là, j’ai eu des cours d’Anglais jusqu’en Terminale (12th grade).  C'était obligatoire !  Mais j'ai toujours bien aimé la langue : ma mère nous lisait, à moi et à mon frère, des histoires en Anglais, une fois par semaine.  Je crois que c'est ca qui a fait que j’étais intéressé par les langues.  Elle nous a toujours dit que de connaître plus d’une langue était important dans la vie.  De plus, en habitant dans une région extrêmement touristique, connaître au moins l’Anglais est vital !

De quelle façon ton niveau d'Anglais a change depuis que tu es aux Etats-Unis ?

Je suis aux Etats-Unis depuis 3 ans maintenant.  J'avais les bases pour l'Anglais depuis l’école, mais le fait d’habiter ici, m'a permis d'améliorer mon niveau de compréhension et d’expression.  Maintenant j'arrive à comprendre aisément, à me faire comprendre, même si quelque fois les gens ne sont pas habitués à mon accent (qui est très prononcé !).

Est-ce que c'était difficile d'apprendre l'anglais ?

Personnellement, je trouve que la langue Anglaise est plutôt facile, mais c'est peut être parce que je l’aime bien et que j'adore traduire tout le temps des expressions entre ma langue maternelle (le Français) et l’Anglais !  Aujourd’hui, j’en arrive même à avoir du mal à m'exprimer en français (je cherche certains mots, la construction des phrases...)!  Il faut que je trouve des compatriotes afin que je puisse utiliser ma langue maternelle !

Quand est-ce que tu as-tu eu l'idée de développer un site Web pour aider les gens à apprendre le français ?

L'idée de créer un podcast, m'est venue alors que je venais de m'installer aux USA.  J'avais obtenu un stage dans une entreprise californienne, pour apprendre la comptabilité aux USA.  Ce n'était pas le top, mais bon, c'était une très bonne opportunité de se retrouver à l’étranger et de perfectionner la langue.  Comme je m'ennuyais un peu le soir et les week-ends (il n’y a pas beaucoup de jeunes où j’habitais !), j’ai voulu réapprendre l’Espagnol (que j'ai appris à l'école, mais que j'ai un peu oublié depuis !).

Je cherchais un podcast ou une émission radio, un peu comme NPR ou la BBC, mais avec de la musique, pour faire passer le temps.  Par curiosité, j’ai regardé s’il y en avait en Français...  Et comme il n'y avait rien j'ai commencé le mien.  Et comme on dit, le reste fait partie de l’Histoire. :)

As-tu eu des professeurs qui t’ont marqués, dont tu te souviens, qui ont marque ton parcours éducatif ?

Pas vraiment.  Certains de mes profs étaient meilleurs que d'autres, mais le système éducatif français n’est pas fait pour avoir une relation particulière avec un prof ou un enseignant ; et ne permet pas non plus de sortir du lot.  Mais la plupart de mes profs étaient vraiment gentils et patients.

Quelles étaient les matières que tu aime le moins ou alors les plus difficiles à l'école ?

Je n'avais pas vraiment de matières préférées (à part peut être l'économie), mais par contre ils y en avaient que je détestais : les maths et le sport !  Je n’ai jamais vraiment aimé les sciences (sciences physiques et sciences naturelles) et les maths.  Et je n'ai jamais vraiment été sportifs non plus (je n'aime pas la compétition !).

J’ai eu pendant très longtemps de très mauvaises notes dans ces matières là, jusqu’au jour ou nous avons changé de prof, qui lui était beaucoup plus pédagogique que les précédents !  Les maths se sont révélés importants, car j’ai ensuite fait de la comptabilité.  Les langues vivantes (Anglais en premier langue et Espagnol en seconde) ont été aussi vitales: toutes les entreprises demande aujourd’hui à ce que les employés parlent au moins l’Anglais, à cause du nombres de touristes étrangers qui habitent et vivent en France ( dans le sud tout au moins !)

As-tu vécu dans d’autres pays ou as-tu était en contact d'autres cultures ou langues en tant qu'enfant ?

A part les Etats-Unis et la France, je n'ai pas vécu dans un autre pays.  J'ai voyagé, en Irlande, et en Angleterre, quand j'étais plus jeune, pour perfectionner mon niveau d’Anglais, pendant l'été.  En étant plus jeune, et en habitant dans le sud, j'avais tous les jours un contact avec un étranger (Italiens, Anglais ou Espagnol pour la plupart) - et cela a peut être fait en sorte que j’accorde plus d’importance pour l’apprentissage des langues.  Le fait de grandir dans un petit village, tout en étant près d’une grande ville (comme Cannes ou Nice) à été décisif je pense.  Les gens se connaissent et il y a beaucoup plus de contacts humains que le fait de grandir dans une grande ville.

Parles-tu d'autres langues sans compter l'Anglais et français ?

Parler, c’est un bien grand mot !  J'ai appris l’Espagnol au collège (middle school) et au lycée.  C'était mon choix en deuxième langue étrangère.  Je ne voulais pas choisir Italien - je ne sais pas pourquoi mais l’Espagnol m'a toujours attiré.  J'arrive à comprendre, si quelqu'un parle lentement, je peux également lire.  Mais de la à parler, c'est une autre histoire.  J'ai décidé de m'y remettre et d'être aussi confiant en Espagnol qu'en Anglais.  C'est au moins mon objectif pour l'année prochaine !

Quand tu étais plus petit, que voulais tu faire lorsque tu serais plus grand ?

Quand j’étais plus jeune, je souhaitais être soit prof, soit inspecteur de police.  Le premier choix a prédominé (aussi par le fait que je suis trop petit pour entrer dans la police nationale en France, il me manque 5 centimètres !).  Mais mon parcours m'a amené à faire de la comptabilité (ce que j'aime bien, mais sans plus).  Mais en parallèle, je continuais mes études pour devenir professeur d'économie et de droit soit dans un lycée ou à l’université ; soit enseigner avec les plus petit (maternelles ou le CP-first grade).  Puis l’occasion s'est présenté de pouvoir reprendre mes études aux USA, et j'ais pris cette opportunité pour enfin réaliser mon rêve : devenir enseignant.

Quand as-tu décidé que tu voulais devenir professeur ?

J’ai toujours travaillé ou était en contact avec des enfants (j'ai été animateur bénévole pour une organisation scout pendant 8 ans).  J'ai aussi travaillé comme « nanny » (baby-sitter) et je fais en ce moment du bénévolat dans des écoles aux USA.  Le fait qu'au plus jeune âge, les enfants souhaitent apprendre et tout connaître m'inspire !

Connaître et être attentif, ouvert sur le monde et ouvert d’esprit sur le fait que d’autres langues ou cultures existent est très important, surtout au plus jeune âge.  Je pense sincèrement que le fait d'apprendre, ne serait-ce que quelques mots, d'une autre langue, et ce dès le plus jeune âge, est très important.  Il est aussi plus facile plus tard, de pouvoir aimer une autre langue et pourvoir se débrouiller dans celle-ci, si, dès la maternelle, elle est enseignée.

Où est-ce que tu aimerais enseigner ou alors dans quel genre (sorte) d'école tu aimerais enseigner ?

J'ai vraiment envie d'ouvrir une maternelle et peut importe où je l'ouvrirais, du moment que je puisse y accueillir des enfants dont les parents n'ont pas les moyens.  L'éducation doit être la même pour tous, quelque soit les revenus (j'aimerais ouvrir une école « head start »).  Il n'y a pas vraiment de matières qui m’ont aide pour cela : c'était surtout plus des expériences personnelles.

Qu'étudies-tu actuellement ?

En fait je viens à peine de commencer mon parcours universitaire.  Les cours que j'ai pris en France étaient tellement différents que je dois tout recommencer.  Mon objectif à court terme est d'obtenir un Associate Degree, puis de continuer sur un BA (ECSE-Early Childhood Special Education).  Il me faut encore 4 ans pour obtenir un BA !  Mon objectif serait d’ouvrir, comme je l’ai dit, un Head Start school, et de travailler plus tard avec des enfants handicapés.  J'aimerais aussi travailler avec des adolescents, et de créer un After School program, et avoir la possibilité de créer des camps pendant l'été où ils pourraient voyager en Europe.

Quelles sont les plus grandes vacances et les fêtes culturelles en France ?

Les plus grandes fêtes en France sont la fête nationale (14 juillet) et Noël.  Beaucoup de gens sont en vacances pour le 14 juillet (car ce sont les vacances d’été).  Toutes les villes et villages organisent un bal (un bal populaire) qui est organise par les pompiers !  C'est une tradition.  Et pratiquement toutes les villes organisent un feu d'artifice.  Il n'y a jamais de feu d'artifice individuel.  Lorsque nous célébrons Noël, cela n'a pas de sens religieux - toutes (ou pratiquement toutes) les familles Français, quelque soit leur religion, célèbre Noël et donne des cadeaux a leur enfants.  C'est comme ca - nous n’y voyons pas une fête religieuse, mais une fête nationale que tous le monde célèbre.  Pour Pâques, c'est un peu pareil - il n'y plus vraiment de sens religieux a cela.  Les cloches viennent d’Italie et volent au dessus de la France, et au passage laissent tomber leurs œufs dans les jardins et les balcons (et c'est aux enfants d'aller les chercher !).

Dans mon village, il y a une fête particulière qui se déroule chaque année : c'est la reconstitution de l'arrestation et la mise a mort de Gaspard de Besse (1757 - 1781).  C'était un peu le Robin des Bois de la Provence.  Il avait pour habitude de se cacher dans l'Esterel.  Et quand une carriole approchait, il volait aux riches et redistribuait aux plus pauvres.  Il s'est caché dans un relai « L'auberge des Adrets » et fut arrêté un peu plus tard.  Une course vélo est organisée en son nom (http://www.provenceweb.fr/83/besse/journees.htm et http://crcagnes.free.fr/spip/spip.php?article75).  Beaucoup de village fête Gaspard de Besse et proposent aux Touristes des reconstitutions, en costumes d'époques.

As-tu un conseil pour les étudiants qui vont lire cette interview ?

On ne peut comprendre quelqu'un, sa culture, sa façon de vivre, et ses habitudes, si on ne connaît pas sa langue.  On parle toujours de la barrière de la langue, mais si celle-ci tombe, alors les gens peuvent se comprendre entre eux.  C'est aussi une autre façon de s’ouvrir sur le monde et de respecter ce que les autres ont appris : quand je voyage, je m'impose le même style de vie que le pays où je suis.  J'apprends quelques mots et phrases et m'adapte.  C'est après tout une forme de respect, et une découverte culturelle !

As-tu une citation préférée (ou une personne préférée) qui t'inspire ?

J'ai une citation préférée, c’est celle que j'utilise pour le podcast.  Elle vient de Voltaire,

« Le génie de notre langue est la clarté. »

A elle seule, elle résume la difficulté mais la facilitée et la logique de la langue Française.  Il est dur de l'apprendre et de la maitriser, mais une fois cela passé, c’est une langue logique qui a ses règles.

Si j'ai une personne que j'admire, c'est Emile Zola : pour ses prises de positions : quand Dreyfus fut accusé et qu'il a osé écrire « J'accuse » afin de le défendre et pour sa rigueur, quand il a écrit les 20 livres sur les Rougon-Macquart.  C'est une forme d’honnêteté et de persévérance dans ses idées et son travail.

in English

- 16 août 2007

 


Last Updated:
8 January 2015
 

| Home | Contact Us | Credits | Sitemap |

2001-2015 - Imagiverse Educational Consortium